Images en Bibliothèques : une association au service des bibliothècaires de l'image - Accueil

Rina Sherman : "La vie en ville" et "Les années Ovahimba"

— Par Le Musée du Quai Branly à Paris.

La vie en ville Rina Sherman a commencé à faire du cinéma en Afrique du Sud lors des dernières années de l’apartheid. L’observation de l’humanité commune à tous les peuples, l’amour pour la musique et la danse et une prédilection pour la performance improvisée sont autant de trames qui sont présentes au travers de l’ensemble de ses films. Dans un rapport direct avec les personnes filmées, en cherchant une image plastique et en laissant une place importante à l’improvisation, Rina Sherman poursuit une continuité discrète entre les moments forts et la vie de tous les jours. « La vie en ville » réunit des films tournés en ville, allant de Johannesburg au début des années 80 avec un poème visuel, Chicken Movie. Cluck !, à Noisy-le-Sec dix ans plus tard, avec M. M. les locataires.

Les années Ovahimba Rina Sherman a vécu et filmé pendant sept ans la vie quotidienne et cérémonielle des Ovahimba de Namibie et d’Angola. De cette expérience elle nous propose « Les années Ovahimba » avec, Quand les invités arrivent, qui explore la relation entre le chercheur-cinéaste et les personnes filmées ou encore Que la danse continue, un film sur les pratiques de chant, danse et de transe chez les Ovahimba à travers tous les âges. En clôture du programme, Rina Sherman a présenté en avant-première son dernier long métrage, Mes sept années avec les Ovahimba. Qu’elle filme en milieu urbain ou rural, Rina Sherman tisse des liens forts avec ses personnages, serre ses plans sur la parole et les corps en mouvement et accorde aux personnes filmées la liberté d’être qui ils sont.

Films projetés :

-  Chicken Movie. Cluck ! de Rina Sherman (France-Afrique du Sud / 1984 / 20’)
-  EKhaya retrouvée, pays d’ombres de Rina Sherman (France-Afrique du Sud /1990 / 52’)
-  M. M. les locataires de Rina Sherman (France-Afrique du Sud / 1995 / 64’)
-  L’Œuf sans coquille de Rina Sherman (France-Afrique du Sud /1992 / 13’)